Sélectionner une page

Communiqué de presse de Guillaume PENNELLE
Délégué départemental du RN76
Conseiller régional de Normandie


Le CDN de Rouen vient d’inaugurer sa nouvelle saison, dans la claire lignée des précédentes : Une succession de spectacles engagés ouvertement à gauche ayant vocation de propagande politique.

Avec un directeur socialiste militant assumé, soutient médiatique de Nicolas Mayer-Rossignol, trois théâtres sur la Métropole de Rouen et un très faible public d’habitués politiquement convaincus qui ne se renouvelle pas, le CDN est la structure culturelle ayant le ratio de subventions par spectateur unique le plus élevé de Normandie. 

Une telle profusion d’argent public utilisé pour financer cette véritable organisation politique n’est pas tolérable. L’impôt des Rouennais doit servir l’intérêt général, et non au divertissement idéologique d’un petit entre-soi de bobos ravis de savourer des cocktails gratuits aux frais du contribuable.

Les élus du Rassemblement National soutiennent le financement public de la culture en Normandie et ne critiquent pas le montant des subventions allouées à cet effet, mais nous dénonçons essentiellement l’utilisation qui en est faite.

Promotion des idées d’extrême-gauche, racialistes et indigénistes, critique de la police, dénigrement du peuple Français au profit d’une immigration fantasmée, déconstruction des valeurs traditionnelles, écriture inclusive, le CDN est un moteur de la haine de la France et des Français.

La proximité militante de son directeur avec Nicolas Mayer-Rossignol pose également un problème de conflit d’intérêt de la part d’un Maire qui utilise les finances municipales pour distiller ses idées politiques personnelles au profit de l’un de ses amis.

Le Centre Dramatique National vit sous perfusion d’argent public, il doit donc être un équipement à destination du grand public, proposant des spectacles accessibles et populaires rencontrant un public varié. 

À ce titre, les élus de l’exécutif régional d’Hervé Morin qui siègent au Conseil d’administration du CDN doivent exiger le remplacement de son directeur par une personnalité non-politisée qui saura diversifier sa production théâtrale neutre et consensuelle.